è

Le Fou numérique

 

Interview de Stefan Meyer-Kahlen

www.shredderchess.de (en Allemand)
www.shredderchess.com (en Anglais)

de Frank Quisinsky & Alexander Schmidt

Une traduction en Anglais est disponible sur  www.homer-chess.com.

Traduit de l'Allemand, la version originale est disponible sur www.uciengines.de/UCI-Engines/Shredder/smkiv2/smkiv2.html

 

Au coeur de l'innovation

    Les compatibilités les plus importantes sont toujours à l'honneur dans la maison Meyer-Kahlen. Avec les nouvelles versions de Shredder, le mot magique "Innovation" a été de mise. Les nombreux utilisateurs des produits de Stefan Meyer-Kahlen ont placé la barre très haut pour le nouveau Shredder 10. Mais qui, sinon Stefan, peut encore combler les espoirs des attentes en raison des nombreuses directions de développement engagées (Linux, Mac, x64, SMP, interface, Engine, UCI, etc.)? Seulement celui qui réalise de nouvelles idées, qui fait preuve d'assez de fantaisie, récolte à long terme le succès. Nous pensons que tous les lecteurs partagent notre avis que Stefan mérite amplement tous les succès acquis. Avec son protocole pour module "UCI", Stefan a déplacé la montagne "pierre par pierre " (proverbe chinois) et a donné aux autres développeurs la possibilité d'accéder au sommet de la montagne pour leur permettre d'y poser leur Roi, au sens figuré. Cela a permis de mettre à disposition des utilisateurs et des développeurs un protocole puissant et surtout bien étudié.

    Qu'a préparé Stefan Meyer-Kahlen dans le cercle restreint de ses testeurs dans l'année écoulée ? Nous espérons que cette interview avec, à notre connaissance, le plus populaire et le plus universel des programmeurs d'échecs, apportera les réponses.

     

01. Frank Quisinsky:

    L'histoire des échecs électroniques dans les 12 derniers mois peut être considéré, au vu des améliorations dans la force de jeu des modules, comme invraisemblable. Jusqu'au milieu de l'année 2005, personne n'envisageait que Shredder 9.0 puisse être détrôné. Avec Fruit puis avec Rybka à la fin de l'année, tu as dû abandonner la première place. Es-tu satisfait qu'actuellement autant de modules de grande force soient réunis sous ton drapeau de la compatibilité UCI? Peut-être que les développements les plus récents de la concurrence ne peuvent t'enthousiasmé et que la compatibilité n'est guère un réconfort?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Il est vrai que dans l'année écoulée, il s'est passé bien des choses dans les échecs électroniques. Mais je suis toujours persuadé que la nouvelle variété ne peut être que profitable aux échecs électroniques et ainsi aussi à moi et à Shredder. Ces dernières années, ce sont toujours les mêmes modules qui se partageaient les premières places, à la longue cela peut devenir lassant. Il est vrai que la tâche de Shredder est maintenant beaucoup plus difficile qu'il y a un an, mais je vois néanmoins tout cela du côté positif. Que la plupart des modules soit à présent compatible au protocole UCI n'est pas pour me déplaire, ainsi il y a de plus en plus de modules susceptibles d'être utilisés sous mon interface.

02. Frank Quisinsky:

    Nous connaissons tous l'histoire de la Belle au Bois Dormant et du Prince. Après que les sources libres de Fruit ont été sûrement été analysées intensivement par les développeurs, on se pose la question si "History Pruning" est resté toutes ces années dans un sommeil profond! Est-ce que les secrets pertinents de la programmation aux échecs ont été dévoilés par les sources de Fruit?  Est-ce que le "pruning" serait éventuellement le soutien essentiel pour les améliorations futures de la force de jeu? Mais tu suis peut-être d'autres idées? "Simplement" augmenter les connaissances échiquéennes?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Je me souviens encore très bien de notre interview de l'an passé. Fruit était déjà un sujet de discussion. Je vois certes les sources libres de Fruit toujours positivement, car elles ont été, à mon avis, une des causes principales du grand pas en avant de l'année dernière. Naturellement, j'ai depuis aussi examiné les codes sources, mais mon espoir d'y trouver beaucoup de choses intéressantes pour Shredder ne s'est pas confirmé. Une partie de ce que Fabien fait dans Fruit ne peut être repris dans Shredder car elle ne colle pas au reste du programme, l'autre partie correspond à ce que je fais dans Shredder depuis des années. Le code de Fruit est vraiment écrit dans un très bon style, ce qui rend très simple de comprendre le code et de le reproduire. Ceci est aussi un problème car la tentation est grande de copier simplement une grande partie de Fruit plutôt que de trouver soi-même quelque chose de mieux.

03. Frank Quisinsky:

    En raison de toutes ces circonstances, la vie d'un programmeur de pointe prolixe est devenu plus dure. Le marché semble de plus en plus disputé. Mark Uniacke veut aussi proposé sous peu un Hiarcs UCI. Avec toute cette force concentrée des modules de la "concurrence", tu dois certainement mettre de côté des étapes de développement prévues, pour que ton propre module puisse affronter la concurrence avec une version améliorée. Ne te manque-t-il pas du temps pour le développement de la GUI ou d'autres de tes nombreux projets?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Oui, le temps est vraiment un problème. J'ai beau coup de projets auxquels je travaille simultanément et beaucoup de projets que je mets en attente par manque de temps. Heureusement je ne dois plus tout faire seul car, avec Eiko Bleicher, j'ai trouvé un bon partenaire. Eiko a écrit une grande partie des interfaces pour Mac et Linux, il est responsable des bases en ligne de Shredder et était aussi beaucoup impliqué pour les Shredderbases. En ce moment, nous travaillons à Shredder Mobile, une version de Shredder pour téléphone mobile, qui doit sortir cet été. Pour d'autres projets j'ai aussi des soutiens, mais j'ai toujours encore plus de projets que de temps.

04. Frank Quisinsky:

    Fixe nous les priorités pour les points suivants (1-8, ou haute / basse)

Stefan Meyer-Kahlen:

    Citer des chiffres concrets est difficile, je note pour chaque point ce qui me vient à l'esprit.

- ( …) Développement du module

    Le développement du module est sûrement important. D'un autre côté, la force de jeu de Shredder est désormais au-delà du bien et du mauvais, et je dois ainsi pensé comment utiliser intelligemment cette force de jeu.

- ( ... ) Développement de la GUI

    Également important et toujours une très agréable alternance à celui des modules.

- ( ... ) Amélioration des supports Linux / Mac

    Ici, il reste beaucoup à faire, la liste des fonctionnalités désirées pour les interfaces est longue.

- ( ... ) Amélioration du support UCI

    Même après plusieurs années, il n'y a pas de faiblesses conceptuelles découvertes dans UCI,  petit à petit j'introduis de nouvelles fonctions qui peuvent être rendues facilement compatibles.

- ( ... ) Amélioration des supports SMP / x64

    X64 n'est pas encore un marché de masse, SMP le devient de plus en plus avec les nouveaux Dual Cores, de plus le travail sur la recherche parallèle est également plaisante.

- ( ... ) Pocket PC

    Ceci est un des projets que je prévoit depuis longtemps mais pour lequel le temps n'a pas toujours été disponible.

- ( ... ) Chess 960

    Franchement, j'en avais espéré plus. Commercialement, cela n'en vaut pas la peine, mais c'est toujours une alternative plaisante et je vais à nouveau participer au prochain Championnat du Monde.

- ( ... ) Recherche et mise en oeuvre de nouvelles idées innovantes

    Ceci est important dans tous les domaines, ce n'est que par les innovations que l'on peut subsister dans la durée.

05. Frank Quisinsky:

    Je considère, malgré la concurrence, le groupe des développeurs de modules commerciaux comme une grande famille. Comment réagirais tu à la proposition d'unifier le marketing et la vente de Shredder avec les produits d'autres programmeurs UCI. Les possibilités de vente ne seraient-elles pas meilleures et tes clients n'en profiteraient-ils pas à longue échéance? Par exemple, chacun des programmeurs de pointe participant pourrait apporter ses forces et ainsi de meilleures possibilités de vente seraient aussi garanties.

Stefan Meyer-Kahlen:

    J'ai déjà évoqué cela avec beaucoup de programmeurs, mais il n'en est pas résulté grand chose. Chacun veut continuer à développer son propre module, une réunion des idées est ainsi difficile. La mise en commun de la vente n'a pas réussi non plus pour diverses raisons.

06. Frank Quisinsky:

    Les comparaisons entre modules sont devenues depuis des années un sport national pour les enthousiastes. Cependant en aucun cas une priorité dans le développement des interfaces utilisateur. D'autant que ce sont les possibilités d'analyse qui sont, à mon avis, les fonctions fondamentales les plus importantes d'une interface moderne. Avec l'extension récente du protocole UCI, tu mets toi-même en évidence quel intérêt tu portes aux options d'analyse. Un de tes points de développement importants a toujours été les bases de données de finales. J'aimerais te poser à ce sujet deux questions:

    A) Crois-tu au frein du processeur dans les matchs entre modules lors de l'utilisation de Tablebases 5-pièces? Dans ce cas les 4-pièces seraient-elles plus adaptées, du moins pour obtenir un petit gain dans la force de jeu?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Pour être honnête, je suis toujours surpris de voir des résultats pour lesquels il peut être prouvé que les Tablebases n'apportent rien en terme de force de jeu. Je ne prétends pas avoir d'autres résultats, cela m'étonne tout simplement qu'il ne doit rien résulter de tout cela.

Frank Quisinsky:

    B) Serait-il sensé de remettre le thème sur le tapis? Peut-être en essayant d'optimiser l'usage des Tablebases et surtout d'accélérer l'accès? La bonne idée devrait aussi provoquer en fin de compte une utilisation appropriée! Je suis sûr que tu t'es déjà intéressé à la question, aussi par les offres supplémentaires de programmes et des options de la GUI (Oracle de finale, Freezer, etc.).

Stefan Meyer-Kahlen:

    C'est vrai, Shredder a toujours été innovateur pour ce qui concerne les bases de données de finales. Il en est également ainsi avec Shredder 10. Nous avons réfléchi à un nouveau format pour les bases de données de finales, les  Shredderbases. En principe les Shredderbases sont la même chose que les Nalimov. La différence est que les Shredderbases sont beaucoup mieux comprimées. Cette bonne compression permet de charger complètement les Shredderbases en RAM, ainsi l'accès aux Shredderbases est env. 1000x plus rapide que celui aux bases Nalimov. La bonne compression est obtenue, entre autres, car dans les Shredderbases seul est enregistré si une position est gagnante, nulle ou perdue, ceci ne fait cependant pas de différences lors de l'accès pendant la recherche. Ceci existe déjà, mais à ma connaissance le degré de notre compression n'a jamais été atteint. Toutes les 3 et 4-pièces ne font que 1Mo, toutes les 3, 4 et 5-pièces juste 157Mo. En comparaison les Nalimov correspondantes font env. 7Go. Ce sont des tailles qui permettent sur les ordinateurs modernes de charger complètement en RAM sans problème. Pour Shredder 10, les deux bases de données décrites ci-dessus sont livrées. Pour Deep Shredder 10 il y a une particularité supplémentaire: nous avons les 3, 5 et 5-pièces dans un format un peu différent qui donne une taille de 441Mo à la base de données, mais l'accès est amélioré d'un facteur 10. Grâce à l'accès rapide, Shredder peut accéder aux bases de données de finales partout dans la recherche. Dans certaines positions de finale cela entraîne un énorme gain de force de jeu et d'analyse.

07. Frank Quisinsky:

    Tes clients vont se réjouir à propos de ces informations. Deux nouvelles questions s'imposent à moi.

    A) Y aura-t-il un nouveau protocole libre pour cette mise en oeuvre de ces nouvelles idées ou l'utilisation des "Shredderbases" est-elle limitée au module et à l'interface Shredder? Même si tu "n'as aucune obligation" de fournir une nouvelle contribution libre (le protocole UCI est aussi sûr que les pyramides sont en Égypte), ma question suscite sûrement l'un intérêt du plus grand nombre.

Stefan Meyer-Kahlen:

    Nous prévoyons de n'utiliser les Shredderbases que pour Shredder. Le développement a été assez contraignant donc aussi coûteux, nous tenons à avoir l'exclusivité pour le moment. Éventuellement, nous envisageons la possibilité d'offrir une licence pour les Shredderbases, si quelqu'un est intéressé. Plus tard nous pourrions aussi tout libérer.

Frank Quisinsky:

    B) Dans l'équipe d'Arena, il a été discuté, il y a env. 2 ans, d'un protocole libre pour les bases de données. Un tel protocole nous manque sans conteste. Sans vouloir donner de noms, il y a incontestablement des programmeurs amateurs et connus qui y ont réfléchi. Le standard "PGN" est trop lent, d'autres produits commerciaux ne sont pas disponibles librement. Est-ce que tu implanterais un protocole de bases de données dans ton interface et aussi améliorer les options de bases dans la Shredder Classic GUI?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Oui, j'ai déjà réfléchi plusieurs fois à un tel format. Mais par manque de temps, je n'ai jamais été très loin. Si un tel format devait exister un jour, il serait très difficile de le rendre populaire.

08. Frank Quisinsky:

    Abordons le côté féminin de la créativité. Qu'en est-il pour le développement de la Shredder GUI ? Est-ce qur ton épouse intervient avec des idées pour les graphiques ou d'autres concepts?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Mon épouse a étudié le design et est photographe. De temps à autre, je lui soumet effectivement des ensembles de figurines ou un design. Parfois cela déclenche des idées ou des propositions particulières, mais souvent son avis est très raisonnable. Je travaille aussi avec des graphistes qui font le design de la GUI ou du site Web. Je pense vraiment que Shredder et le site se sont améliorés ces derniers temps.

09. Frank Quisinsky:

    Un thème également intéressant est le nombre de listes de rating comme CEGT, CSS, CCRL, les travaux de Michael Koppel, Gerhard Sonnabend, Kurt Utzinger, Per Elbæk Jørgensen (et d'autres, pardon de ne pas tous les nommer). Est-ce que tu consultes régulièrement les résultats, voire les parties? As-tu des encouragements particuliers pour les créateurs de listes de rating ou des souhaits que tu voudrais émettre?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Je consulte de temps à autre certaines listes de rang ou on m'y rend attentif. A ce que je peux en voir, beaucoup de personnes se creusent la tête pour tester systématiquement les modules d'échecs. Un parcours royal n'existe pas et je me réjouis de voir autant de monde se consacrer aux programmes d'échecs.

10. Frank Quisinsky:

    Le WM-Test t'es sûrement connu. Tu collectionnes toi-même des positions intéressantes. Que penses-tu du WM-Test et des efforts infatigables de Michael Gurewich et des tests en général?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Les positions de test sont un sujet inépuisable et beaucoup en a été dit. Je ne crois pas qu'on puisse à l'aide de positions de test déterminer quelque chose de raisonnable sur la force de jeu ou les possibilités d'analyse. Néanmoins les positions de test ont une utilité. On ne doit pas oublié pourquoi nous nous consacrons tous autant avec les échecs électroniques: pour le plaisir. Quand on a une position on peut voir et comparer comment les programmes trouvent la solution individuellement. Avec tout un ensemble de test on peut aussi voir qu'un programme résout huit positions, un autre neuf. Tout est sûrement une comparaison légitime et qu'un programme est meilleur pour ces positions. Les positions de test peuvent aussi monter où un programme présente des forces ou des faiblesses, mais il faut faire très attention à quelles conclusions peuvent en être tirées.

11. Frank Quisinsky:

    Beaucoup de personnes voient dans la mise à disposition de forts produits Freeware un danger pour le marché commercial. Souvent à cause d'une certaine attitude d'attente des acheteurs potentiels. Toga, par ex., obtient dans sa version actuelle 1.2a 2.800 Elo et a presque 50 Elo de plus que Shredder 9.0. Vois-tu dans tous les excellents Freeware, en tant que programmeur professionnel, sous un point de vue strictement marchand, plutôt comme un accélérateur ou un frein au marché?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Je pense plutôt que c'est bénéfique. Le monde des échecs électroniques vit de l'existence de modules différents que l'on peut comparer ou avec lesquels on peut analyser conjointement. La force de jeu n'est qu'une qualité parmi d'autre, et ce n'est pas tout.

12. Frank Quisinsky:

    On a l'impression que de plus en plus de programmeurs professionnels de renom hésitent à participer à des tournois officiels. Un titre de Champion du Monde perd-t-il de son attractivité? Shredder va-t-il toujours se confronter à ses concurrents ou préfèrerais tu affronter la meute des super Grands-Maîtres? Sûrement toujours un intérêt pour toi. Des modules moins forts que Shredder, avec un palmarès beaucoup plus modeste, sont engagés dans des matchs de promotion. Peut-être les Grands-Maîtres ont aussi une appréhension de se mesurer aux vraies innovations comme Shredder?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Depuis que je fais partie de ce monde, tous les modules importants ne participent pas toujours aux tournois. Chacun doit décider pour lui-même si une participation est nécessaire. Dans tous les cas l'argument que un tel ou un tel était absent ne tient pas pour prétendre que ce ne sont de véritables Championnats du Monde. Celui qui veut peut venir, celui qui ne veut pas ne vient pas, mais ne doit pas se plaindre ensuite si un autre gagne. Pour moi personnellement, le Championnat du Monde est toujours encore important. La lutte fait tout simplement plaisir et, en toutes ces années, je me suis lié d'amitié avec certains programmeurs ce qui en fait aussi un évènement social important pour moi.

13. Frank Quisinsky:

    Même si WinBoard n'est plus vraiment un réel sujet, Shredder 3.0 avait une très bonne compatibilité. Je pars du principe que tu connais toujours encore très bien ce protocole. Pour des tournois entre modules sous l'interface Shredder, de nombreux et forts modules compatibles uniquement WinBoard peuvent toujours encore être utilisés. Utilises tu des WinBoard Engines pour des besoins de test? Mets tu en oeuvre un adaptateur pour les WinBoard Engines sous la Shredder GUI? Comment procèdes tu?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Je ne joue qu'avec des UCI Engines. Dans ce domaine il y a eu ces derniers temps un développement important et il existe un grand choix possible. Je sais qu'il existe de très bons convertisseurs pour utiliser aussi des WinBoard Engines sous Shredder. Je me concentre totalement sur UCI, pour un protocole supplémentaire le temps me manque malheureusement.

14. Frank Quisinsky:

    Comme entre temps tu t'occupes et supportes différentes plateformes, la question se pose de savoir laquelle tu préfères pour des besoins de tests. Démarres tu plutôt sur un système d'exploitation sur Mac, Linux ou Windows?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Si je dois être honnête, c'est le Mac qui es mon préféré en ce moment. J'ai acheté mon premier Mac l'année dernière pour créer la version Mac de Shredder. Avant je n'avais pas une vision claire du Mac: un appareil cher pour des personnes qui n'ont pas aucune expérience des ordinateurs et qui achètent un Mac parce que c'est cool. Aujourd'hui je sais que c'est de la gnognote. Le Mac est vraiment super. L'interface utilisateur est simple et se sert intuitivement et lorsqu'on en a assez de déplacer des fenêtres, il existe un véritable Unix avec tout ce qui en fait partie. De plus les Mac sont très esthétiques. Jusqu'à maintenant, la tête d'un ordinateur m'était indifférent, mais quand je pose mon Mac à côté de mon PC, j'ai des doutes s'il en est toujours de même. Il y a un seul problème avec mon Mac: mon épouse l'apprécie aussi, ne met pratiquement plus son PC en route, écrit ses émails et effectuent ses les connections Internet sur Mac. Elle parle déjà de "mon Mac".

15. Frank Quisinsky:

    Quelle question t'a mis à contribution? L'un ou l'autre s'intéressera peut-être à ton histogramme du pouls?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Pour l'instant, je suis encore très calme, je bois un verre de vin et je tape sur les touches…

16. Frank Quisinsky:

    Peux-tu nous éclairer sur ta politique des prix. Y aura-t-il un prix de mise à jour pour les clients de Shredder 9.0? La version x64, sera-t-elle en sus de la version Dual? Y aura-t-il une possibilité d'obtenir un package complet, par ex. Freezer avec Shredder 10.0 et Deep Shredder 10.0, pour un prix spécial?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Tout reste comme avant. Shredder Classic 2 est disponible pour env. 30 EUR, Shredder 10 UCI pour env. 50 et Deep Shredder 10 UCI pour env.100 EUR. Tous avec la même interface mais des modules différents. La version x64 ne sera disponible qu'avec Deep Shredder 10 UCI. Une mise à jour depuis les anciennes versions n'est pas prévue, un package avec Freezer pour l'instant non plus.

17. Frank Quisinsky:

    Ton pronostic pour le match d'ouverture de la Coupe du Monde "Allemagne - Costa Rica". Attention Stefan!! Si tu te trompes il faudra faire quelque chose pour nous; Support 1:1 pour WinBoard dans la Shredder GUI

    Quel est ton pronostic?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Waouh, mon pouls est en train de grimper ;-) J'ai une fois entendu que le match d'ouverture se termine toujours 1:0. Je ne peux pas pronostiquer Costa Rica donc 1:0 pour l'Allemagne.

 

18. Alex Schmidt:

    Shredder fut n°1 pendant des années dans les listes de rang des échecs électroniques, maintenant Rybka débarque brusquement du néant. Je pars du principe que tu t'es aussi penché sur Rybka et en particulier sur les parties contre Shredder. Qu'est-ce qui fait de Rybka meilleur que les autres programmes d'échecs?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Bonne question, si j'avais la réponse, Shredder serait aussi tout de suite un brin plus fort. Je pense que Rybka fait quelque chose différemment que tous les autres. Je pense qu'il a trouvé quelque chose qui fonctionne très bien que personne n'avait trouvé jusque là..

19. Alex Schmidt:

    Maintenant tout le monde est sur le qui-vive pour voir si ton nouveau Shredder peut à nouveau conquérir la tête des listes. A ton avis combien de points Elo, Shredder 10 a-t-il gagné par rapport à son prédécesseur et à quel point son style de jeu s'en trouve-t-il modifié? Il serait aussi intéressant de quelle manière tu détermines toi-même la force de jeu:

Stefan Meyer-Kahlen:

    Shredder 10 est d'après nos tests env. 70-80 Elo au-dessus de Shredder 9. J'ai un groupe de testeurs qui joue des parties contre des adversaires fixés à l'avance. Nous réunissons ensuite toutes les parties et nous calculons un liste de rang de toutes les versions de Shredder. Le style de jeu devrait être identique à celui de Shredder 9. J'ai souvent eu des critiques que Shredder joue de façon trop optimiste et court ainsi à sa perte. J'ai failli y mettre un frein, mais finalement c'est surtout cette particularité qui reçoit des éloges et est désirée de beaucoup de clients, je n'ai donc rien modifié pour l'instant. Shredder joue donc toujours encore très agressif. J'aime aussi ce style, une raison de plus de ne pas y toucher.

20. Alex Schmidt:

    A quoi attribues tu cette énorme augmentation de force de jeu? Essaies de  le rendre en pourcentage dans la liste suivante:

    - Les petites améliorations tout à fait normales au long des années (finetuning)

    - Expériences/idées des autres programmes (Rybka/Fruit...)

    - Des idées personnelles et toutes nouvelles

    - Les nouvelles Shredderbases

    - L'ambition personnelle d'être à nouveau le n°1

    - Café (pour te permettre de rester réveillé pendant les nuits  de travail)

Stefan Meyer-Kahlen:

    Il est difficile d'exprimer cela en pourcentage, sûrement un peu de tout ça. Tout sauf le café. J'aime bien boire du café, mais je ne crois pas qu'il est possible de travailler efficacement si on ne se maintient éveillé que par le café. C'est très répandu chez les programmateurs, mais, à mon avis, cela n'amène que des accumulations de bugs. J'ai aussi le problème que le matin la nuit fut trop courte, au moment où mes deux enfants se réveillent. On y réfléchit à deux fois le soir si l'on doit vraiment aller au lit aussi tard.

21. Alex Schmidt:

    Dans notre dernière interview, tu nous a dit que ton but était d'apprendre une meilleure façon de jouer aux échecs à Shredder. Que peut Shredder 10 à présent mieux que son prédécesseur et quels compromis as-tu dû accepter et Shredder a-t-il aussi perdu quelque chose?

Stefan Meyer-Kahlen:

    J'espère que Shredder n'a rien perdu. Comme je l'ai dit plus haut, j'ai essayé de garder le style, si possible, constant. Des améliorations sont néanmoins présentes cette fois et j'ai vraiment resserrer les boulons dans tous les coins. J'ai beaucoup travaillé à la fonction d'évaluation. La meilleure description est que Shredder est un peu mieux partout.

22. Alex Schmidt:

    De nos jours on parle de la façon de jouer des programmes d'échecs comme de celle des Maîtres humains, on pourrait presque oublier que derrière, il n'y a "que" des lignes de programmes. Est-ce que le module Shredder prend aussi des caratéristiques humaines pour toi ou s'agit-il uniquement de ton travail?

Stefan Meyer-Kahlen:

    C'est mon travail avec lequel je gagne de l'argent, mais Shredder est sûrement un autre travail que celui de programmer une comptabilité pour une société d'assurances. J'ai la chance d'avoir un travail qui me fasse plaisir et auquel je peux m'identifier. Dans le passé, j'ai toujours dit que Shredder est comme mon enfant. Maintenant que j'ai deux "vrais" enfants, il n'en est plus ainsi, néanmoins je ne vois pas Shredder comme un tas de codes programme, mais comme quelque chose qui a comme une personnalité.

23. Alex Schmidt:

    Tu nous a fourni en avant-première une copie d'écran de la nouvelle interface Shredder Classic GUI: En plus des flèches pour le marquage des coup dans le nouveau design, nous avons découvert une nouvelle option "Set Position Value". Peux-tu nous parler de cette nouvelle option, que peut en tirer l'utilisateur?

 

Stefan Meyer-Kahlen:

    C'est l'un des points importants des nouveaux GUI et Engine. Dans Shredder 9 j'avais nettement amélioré les possibilités d'analyse de Shredder. Depuis, dans les analyses, Shredder retient mieux ce qu'il a déjà évalué. Mais il y a le problème que Shredder dans des positions critiques veut jouer un coup inférieur car il le trouve très bon. Pour que Shredder ignore ce coup, il faut lui présenter toutes les variantes à venir, pour qu'il se rende compte que le coup qu'il envisage n'est aussi terrible. Il doit apprendre par lui-même alors que c'est évident à l'humain bien avant. Ici la nouvelle fonction entre en jeu: on peut à présent donner, à chaque position, une évaluation  dont Shredder tient compte dans les analyses ultérieures. On peut dire à Shredder qu'après son coup hors pair la position est mauvaise pour lui et il réfléchira à autre chose plus avant dans la variante si une alternative existe. Ceci est beaucoup plus puissant que par ex. interdire le coup favori de Shredder dans la position critique ou de calculer dans le mode multi variantes, car cela influe influe sur la source de la position. Avec ce nouveau processus on peut reculer dans la variante et Shredder tient compte de la valeur indiquée manuellement dans toutes ses analyses à venir. Mais il faut faire attention, car sans réflexion personnelle rien ne fonctionne. Shredder considère la valeur saisie comme définitive et ne vous interroge plus. Si l'on introduit une mauvaise valeur, toute l'analyse peut être ruinée.

24. Alex Schmidt:

    Cela semble très intéressant. As-tu intégré aussi l'idée directement dans le protocole UCI, pour que d'autres auteurs puissent l'inclure dans leur module?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Oui, j'ai étendu l'UCI. Il y a à présent un ordrel: UCI_SetPositionValue.

25. Alex Schmidt:

    Quelles nouveautés trouve-t-on encore dans ta GUI?

Stefan Meyer-Kahlen:

    En plus des Shredderbases et de la nouvelle manière d'analyser, il y a aussi un accès direct sur une énorme bibliothèque d'ouvertures avec plus de 16 millions de positions sur notre serveur Internet, de plus belles figurines d'échecs, un indication en couleur des coups légaux selon les menaces et une indication des pièces menacées. Shredder peut déterminer le niveau Elo du joueur et jouer toujours, sur demande, avec la même force de jeu contre l'utilisateur humain. Une fonction que j'ai toujours voulu est que Shredder puisse pour n'importe quelle partie établir un profil de partie automatiquement en quelques secondes. Ceci permet une meilleur vue d'ensemble pour une partie chargée.

26. Alex Schmidt:

    La stabilité de fonctionnement de Shredder par rapport à d'autres GUI commerciales a toujours été remarquée, je pense que cela ne s'est pas modifié pour la nouvelle version. Où se situe le secret? Des sources bien strcturées et commentées? Un ensemble de bêta-testeurs sélectionné sur le volet? Il serait intéressant d'apprendre comment tu procèdes pour une nouvelle option dans la GUI, si tu programmes et testes celle-ci à part ou si tu l'inclues directement dans les sources.

Stefan Meyer-Kahlen:

    Tous les points évoqués sont importants. Une nouvelle option est, en règle générale, incluse directement dans le code, mais je la teste intensivement de suite. Ainsi, on ne passe au point suivant de la liste que lorsque le premier a été complètement traité.

27. Alex Schmidt:

    Comme utilisateur on a souvent l'impression que les développements de la GUI sont arrivés au bout, et on est chaque fois surpris par de nouvelles idées. Est-il toujours plus difficile de trouver de nouvelles idées? Étudies aussi les autres interfaces pour reprendre une ou l'autre idée et laquelle te plaît en plus de la tienne?

Stefan Meyer-Kahlen:

    A l'interface, comme au module, il est toujours possible d'améliorer ou d'ajouter quelque chose. J'observe aussi d'autres programmes, pas forcément des programmes d'échecs, pour voir comment ils solutionnent certaines choses. Produire de nouvelles idées n'est sûrement pas simple, mais cela ne l'a jamais été. Il y a aujourd'hui aussi beaucoup plus de possibilités techniques comme par ex. à travers le Web par lequel Shredder peut accéder aux bases de données de finales et  à la nouvelle bibliothèque d'ouvertures. Avant cela n'était pas faisable et maintenant il est possible d'accéder à des bases de données que l'on ne pourrait installer que difficilement sur son ordinateur.

28. Alex Schmidt:

    Es-tu totalement satisfait avec les options présentes dans ton interface, et que peuvent espérer tes clients dans le futur? As-tu des idées concrètes et peux-tu nous en révéler un brin?

Stefan Meyer-Kahlen:

    Bien sûr, j'ai déjà des idées pour la prochaine version, comme dit précédemment, il y a toujours quelque chose à faire à la GUI. Mais je ne voudrais pas en dire plus, car après tout, Shredder 10 vient juste d'être terminé.

 

Merci beaucoup pour le temps que tu nous a consacré et pour les réponses que tu nous a fournies.

Nous te souhaitons beaucoup de chance et de succès avec Shredder et tes nombreuses idées intéressantes!!

   

Copyright Alex Schmidt: www.uciengines.de
Copyright Frank Quisinsky:
www.amateurschach.de
Traduit de l'Allemand par Patrick Buchmann.

 

Site search Web search

powered by FreeFind